Étape 10 : Châteauneuf-du-Rhône – Orange (et rassemblement Mornas, et Musée Nationale 7)

OLYMPUS DIGITAL CAMERANous sommes le 15 août. C’est mardi et c’est férié.

Nous avons bien dormi, dans l’agréable camping de Châteauneuf-du-Rhône, dans la Drôme. Seule chose étrange dans ce camping : aucune poubelle n’est visible. Nous nous renseignons auprès d’un voisin campeur, qui nous dit qu’elles sont à l’extérieur, et nous décrit vaguement comment y aller.

Nous remballons nos affaires et partons. Nous cherchons en vain les poubelles à l’extérieur du camping. Ça restera un mystère. Nos déchets finissent dans une poubelle publique un peu plus bas sur une petite place.

Nous retraversons le village pour redescendre en direction de la Via Rhona.

Sur cette façade, je remarque avec amusement que les nuisances de l’automobile (bruit et pollution) semblent être considérées comme un argument commercial pour cette auto-école. Normalement, quand on vend quelque chose, on insiste plutôt sur ses avantages, non ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous redescendons par la rue qui est en sens unique sauf pour les cyclistes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous revoici sur la véloroute.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’itinéraire est, comme d’habitude, presque toujours en site propre ou sur des voies très calmes, sauf pour franchir certains ponts.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous revoici dans l’Ardèche.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pavés d’époque conservés sur le bord du chemin de halage…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un vélo-cargo sur la véloroute, ce n’est pas banal. C’est quand même une engin plutôt urbain, d’habitude.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous arrivons à Bourg-Saint-Andéol. Je ne sais pas trop ce qui s’est passé ici, mais il y a des gens mécontents et qui le font savoir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le temps que je fasse ces photos, Ai est partie devant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je retrouve Ai, devant un panneau d’information, en grande conversation avec un cycliste.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce dernier n’est pas d’ici. Je crois comprendre qu’il travaille dans l’aménagement, mais plutôt en région parisienne. Il semble bien connaître la Via Rhona. Nous hésitons sur la direction à prendre car les panneaux sont bizarrement placés. Il nous fait remarquer qu’ils ont dû bouger, et les tourne pour qu’ils soient placés plus clairement. Je ne suis pas le seul à faire ce genre de chose…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il nous dit, par contre, que bientôt nous passerons un pont puis il n’y aura plus d’aménagement. Nous devrons nous débrouiller. Ça m’étonne car il me semble avoir lu des informations différentes dans les documents que j’ai pu collecter ou consulter durant le voyage.

Nous poursuivons notre route et franchissons le pont.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Comme d’habitude, ce franchissement de pont nous ramène dans la Drôme.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous roulons sur une départementale.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il y a des bandes cyclables mais elles s’arrêtent.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Enfin, c’est ce que dit le panneau. En réalité, elle ne font que rétrécir le long d’une haie puis reprendre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’itinéraire bifurque sur des petites routes agricoles sans circulation. Par contre, il peut arriver que nous passions sous le jet des arroseurs. Ça arrivera deux fois.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vous en aviez marre de cette alternance entre Drôme et Ardèche qui semblait sans fin ? Cela tombe bien, nous entrons dans le Vaucluse.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un vestige de remorque de vélo bricolée… ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous roulons sur des routes de campagne de trois à quatre mètres de large, en enrobé lisse, la plupart du temps en très bon état. Il y a beaucoup de grosses maisons, qui s’appellent toutes « Mas » quelquechose.

Il fait très chaud.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un panneau indique soudain la fin provisoire de l’itinéraire. Le cycliste de tout à l’heure avait-il raison ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous retrouvons pourtant, au croisement suivant, des panneaux de bonne qualité.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ces panneaux nous envoient sur une route qui semble fréquentée, et qui arrive sur un grand giratoire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Si on prend cette direction, on va à Bagnols. Nous voudrions plutôt savoir par où aller, à vélo.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ah, c’est ici. Il y a le panneau qui va bien.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’itinéraire reprend des petites routes tranquilles. Il est toujours jalonné en continu. Il n’y avait donc pas de fin d’itinéraire. Juste un petit passage par quelque chose d’un peu moins cyclable (mais pas insurmontable). Ça fait deux fois en peu de temps qu’on nous fait le coup.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’entends Ai dire « carrément ! » pendant qu’un couple nous dépasse. Elle est étonnée de leurs tenues plutôt légères.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous sommes à nouveau sur des départementales. C’est toujours jalonné correctement.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous passons près de chez la sœur à Bernard…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En 2017, il est encore possible de voir des disquettes 3″1/2 dans le bas-côté, en milieu rural… !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La véloroute longe l’autoroute durant quelques temps. Ça n’est pas ce qu’il y a de plus bucolique, mais ça roule bien.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous arrivons à proximité de Mornas, le village où, en lisant les magazines gratuits du camping d’hier, j’ai repéré aujourd’hui un rassemblement de voitures anciennes.

J’en ai parlé à Ai et elle est d’accord de s’y arrêter. Comme il va être l’heure de manger, nous convenons que cela sera notre pause repas.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après une ou deux hésitations pour trouver le bon chemin (d’autant plus que mon téléphone refuse d’aller sur internet depuis que nous sommes dans le Vaucluse), nous arrivons au centre du village.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le rassemblement est sympathique. Une rue est fermée à la circulation des automobiles modernes, ce qui permet de regarder tranquillement les anciennes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bon, ça, je ne sais pas ce que ça fait là…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’apprends qu’il y a une bourse dans la salle. Intéressant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’envoie un message à mon frère pour lui dire que j’ai vu une traction dans le Vaucluse. Il en est ravi.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ça, c’est moins ancien mais ça me plaît bien.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

À ce prix, je craquerais presque. En fait, il nous reste quelques jours de voyage, et ça n’est pas un break donc pas pratique pour mettre les vélos dedans. Mais si c’était notre dernier jour et un break je crois que je rentrerais avec.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons tout vu, en ce qui concerne les véhicules exposés. Un petit tour dans la salle…

20170815_132136

La bourse est assez modeste.

20170815_132855

Je ne trouve rien à acheter. J’hésite juste devant ce petit fascicule mais je pense que je risquerais de l’abîmer dans mes sacoches.

20170815_132713

Il y semble y avoir eu un apéritif offert, et il reste des verres en libre service. Nous nous servons.

Il y a un repas avec une paëlla. Je demande à un organisateur si c’est réservé aux inscrits. Il me dit que oui et qu’il n’y en a plus. Nous ressortons et nous installons près de la salle pour manger.

Ce genre de plante ne se voit pas trop chez nous. Ça doit être un truc d’ici.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Par contre, ça, on en a plein chez nous !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après avoir mangé, nous allons aux toilettes, et là j’entends quelqu’un dire au micro qu’il reste de la paëlla et qu’on peut venir se resservir. Nous n’avions pas demandé à la bonne personne. Ce n’est pas grave. Pour nous, ça représente des économies. Pour eux, des recettes en moins mais c’est leur faute.

Nous repartons. Un coup d’œil aux quelques véhicules arrivés entre temps.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La Nationale 7 passe devant le rassemblement, et si nous la prenions elle nous mènerait directement au musée qui constitue notre prochain objectif.

Mais la véloroute passe vraiment près de Mornas (il suffit juste de repasser l’autoroute), et nous préférons donc la rejoindre, avancer vers le sud, puis la quitter à nouveau pour visiter le musée. Ça fait un petit détour mais c’est plus sécurisant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au bord du chemin, un figuier, qui donne sur la route. Nous cueillons de délicieuses figues.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après avoir fait quelques kilomètres, nous sommes à hauteur de Piolenc, où se situe le musée de la Nationale 7. Nous quittons donc à nouveau la véloroute pour le village.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous voici sur la Nationale 7.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vieille publicité peinte… pour Coca Cola.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons environ deux kilomètres à faire sur la Nationale 7, qui comporte parfois des surlargeurs très confortables pour les cyclistes. Mais pas partout. Jusqu’au musée, ça va.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA  OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous y voici.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Musée Mémoire de la Nationale 7.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il y a un parking, mais pas vraiment de parking à vélos. Je ne sais pas s’il y a beaucoup de cyclistes qui visitent. En même temps, les visiteurs ne se bousculent pas, même en voiture. Je réalise assez vite que ce type de musée n’attire pas les foules, mais juste quelques amateurs de vieux trucs, comme moi. Il fonctionne grâce à une poignée de bénévoles. Mais il semble joli et intéressant, et il aurait été bête de passer à côté.

Nous voici à l’intérieur. L’entrée n’est pas chère.

Il y a toutes sortes d’objets anciens. Pas seulement des objets liés à l’automobile. La Nationale 7, c’est la route des vacances. Et en vacances, on fait aussi des films et des photos…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il y a quelques belles voitures, mises en scènes avec valises, accessoires, caravanes…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Remarquez le pied de panneau, fait d’un disque de frein, d’un pignon et d’un arbre à cames assemblés.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les affiches explicatives sont nombreuses et très bien faites.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’histoire routière ça remonte au temps des romains…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Cette publicité, qui explique que le pneu est une invention dangereuse et tente de promouvoir la roue élastique, m’amuse beaucoup.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les connaisseurs auront remarqué que les dessins de Thierry Dubois sont très nombreux dans le musée. C’est en effet lui-même qui a contribué à la réalisation des différents panneaux explicatifs.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ne pensez pas avoir tout vu du musée, malgré mes nombreuses photos. Il faut venir le visiter si vous passez dans le secteur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voilà un truc qui me plaît : un mur entier de vélos.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Histoire du nougat de Montélimar, et des balais…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La visite du musée comprend un film très intéressant mais pas trop long, en français et sous-titré en anglais.

20170815_160036

Le film comporte, comme vous le voyez, des dessins de Thierry Dubois, mais également des images d’époque et des interviews de riverains de la Nationale 7.

20170815_160040

Ravis de cette visite, nous ressortons. Ai me dit que c’était intéressant, ce qui me rassure car depuis le début du voyage j’ai l’impression de l’emmener souvent dans des endroits qui sont liés à mes centres d’intérêt et pas aux siens.

Nous ressortons.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Avant de partir, je décide de passer aux toilettes et je tombe sur ceci :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour repartir, nous quittons la Nationale au plus vite, sans retourner à Piolence. Franchissement de l’autoroute.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Très rapidement, nous retrouvons des chemins tranquilles.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je ne suis pas étonné que la Via Rhona ait pu être jalonnée de façon quasi-continue sur des chemins plats et tranquilles, tant il sont nombreux ici.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Par contre, il nous reste à retrouver le jalonnement en question. Un coup d’œil au dépliant que nous avons depuis Condrieu, histoire de savoir à peu près où passe la véloroute et dans quelle direction.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais ce dépliant n’est pas précis. Il faudrait regarder sur internet mais mon téléphone n’aime vraiment pas le Vaucluse. Il ne charge rien ! Nous avançons un peu au hasard.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous doublons une famille à vélo, avec enfants, remorques, etc., mais pas de bagages. Plutôt des gens du coin qui se baladent.

Je leur demande « Savez-vous si nous sommes loin de la Via Rhona ? ».

Réponse du monsieur : « La Vérona ? Ça ne me dit rien du tout ! ».

Les cyclistes du coin ont l’air au courant des aménagements cyclables…

Un peu plus loin, il y a un monsieur devant chez lui. Nous nous arrêtons. À ce moment là arrive une voiture sans permis qui tourne et s’arrête dans sa propriété. Ça n’a pas l’air d’être une grande famille de cyclistes. Mais je lui demande quand même s’il sait où se trouve la véloroute… Il comprend « la belle route » et ne voit pas de quoi je parle. Il me demande où nous voulons aller. Je lui dis « vers le sud ». Ça a l’air de l’étonner que nous n’ayons pas de destination plus précise à lui donner, mais à quoi bon lui dire que nous voulons suivre la Via Rhona jusqu’au bout alors qu’il ne sait pas ce que c’est… Il finit par m’affirmer que, de toute façon, la seule et unique solution pour aller vers le sud est de prendre… la Nationale 7. C’est, selon lui, le seul pont qui existe.

Je finis par faire mine d’acquiescer pour pouvoir repartir.

Ai me dit « c’est le moyen-âge ici ».

Nous continuons notre chemin, en roulant en direction de l’ouest. Logiquement, la Via Rhona se trouve quelque part entre nous et le fleuve, donc nous devrions forcément la croiser.

Ma seule crainte est que nous la croisions à un endroit dépourvu de panneaux, sans la voir. Ça arrive parfois, quand l’itinéraire va tout droit à un carrefour, que les aménageurs négligent de mettre un panneau.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais tout à coup, je vois ceci :

Dans un sens :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et dans l’autre :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tout va bien. Plus qu’à suivre les panneaux en direction du sud.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous n’avons pas d’objectif précis à atteindre ce soir, mais il nous reste pas mal de temps alors nous allons avancer.

Au bout de quelques kilomètres, nous arrivons sur ceci :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je pensais que, dans ce département, nous ne verrions que des panneaux sur des petites routes agricoles (très agréables, d’ailleurs), mais nous voici carrément sur un tronçon de voie verte toute neuve.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La voie croise et longe un très large chemin.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le croisement est plutôt bien fait mais à angle droit !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’aménagement est très agréable.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On voit des infrastructures qui changent des paysages d’avant la voie verte. C’est très bien : ça fait un itinéraire agréable et varié.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La végétation correspond à ce qu’on voit sur les photos du sud. Nous y sommes bel et bien. C’est différent de chez nous.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Toutes les bonnes choses ont une fin, et cette voie verte aussi. Mais la Via Rhona se poursuit sur une route au trafic relativement calme.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous arrivons à un large croisement.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Face à nous, un panneau « voie verte ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous traversons, et nous voici sur un nouveau tronçon de site propre, un peu moins récent que le précédent, mais très agréable et qui offre un paysage et une ambiance différente du précédent.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous longeons une route, et de l’autre côté de celle-ci figurent ces panneaux. En principe, le logo « Bienvenue à la ferme » signifie qu’on peut y dormir. Cela nous intéresse car il va être temps d’y songer.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Malheureusement, impossible de comprendre où se trouve l’endroit indiqué par le panneau, et c’est à ce moment là que la véloroute s’éloigne de la route.

La voie verte s’arrête en effet devant cet Algeco qui semble abriter un Office du Tourisme temporaire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La route continue à droite, et le trafic y est trop important pour qu’on aille s’y balader.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La véloroute, elle, continue à gauche, le long de ce mur qui semble être une fortification.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tant pis. Nous suivons la véloroute.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le mur est bien une fortification. Nous arrivons à une porte. Un panneau nous indique d’entrer dans cette ville (qui s’appelle Caderousse).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une fois dans la ville, les panneaux nous font relonger le mur, par l’intérieur. Nous revenons sur nos pas, mais de l’autre côté du mur…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous revoici à la porte par laquelle nous sommes entrés. Nous avons fait un tour complet, et donc probablement raté un panneau quelque part.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je décide alors de traverser la ville au plus court. Ça nous fera visiter et gagner du temps en même temps.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est joli.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Lors du premier tour, Ai avait vu un voyageur à vélo à la terrasse d’un bar. Nous y retournons, mais il n’est plus là. Nous demandons aux gens s’ils savent à quoi correspond le panneau « Bienvenue à la ferme » mais personne ne sait.

Nous retrouvons les panneaux et quittons la ville.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Notre objectif est de suivre la Via Rhona. Nous savons qu’elle passe relativement près d’Orange, mais pas trop près non plus. Cela nous convient. Je ne sais rien de cette ville, à part que c’est une ville d’extrême-droite. Ça ne donne pas envie d’en savoir plus. Notre prochain objectif de visite est Avignon. Donc nous souhaiterions trouver un endroit où dormir assez vite, et démarrer demain matin pour être à Avignon dans la journée.

Nous suivons toujours le jalonnement cycliste, mais je remarque que les panneaux ne comportent plus le logo de la Via Rhona. Je ne m’en inquiète pas vraiment, car j’ai l’habitude du manque de cohérence des aménageurs en France.

Mais après avoir franchi ce passage souterrain…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

… nous trouvons ceci.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Visiblement, nous sommes à Orange. La véloroute passerait-elle dans la ville ? Ce que j’ai écrit ci-dessus serait-il faux ?

Pour l’instant, nous ne savons pas. Tout ce que nous savons, c’est qu’un camping est indiqué, et nous décidons d’y passer la nuit.

Nous suivons le jalonnement du camping. Il y a pas mal de pistes cyclables assez correctes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous nous arrêtons devant cette remorque et nous achetons des pizzas.

Remarquez que la remorque tient sur un cric. On dit toujours de mettre des chandelles et de ne pas faire de la mécanique sur un cric. Apparemment ce qui est valable pour la mécanique ne l’est pas pour les pizzas.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Munis de notre repas du soir, nous cherchons le camping, que nous trouvons rapidement.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En rejoignant notre emplacement, nous passons devant ceci :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Des fois, on s’inquiète de voir les Hollandais racheter tous les vieux utilitaires français pour les emmener chez eux. Mais on ne devrait pas : c’est le meilleur moyen de les revoir circuler sur les routes de France…

20170816_082029

Nous nous installons. Les emplacements sont très tranquilles. Il y a d’autres voyageurs à vélo dans des emplacements proches du notre mais nous ne discutons pas.

Nous mangeons nos (délicieuses) pizzas sur une table de pique-nique proche des emplacements, puis,  comme le camping dispose d’un restaurant (qui fait aussi des pizzas, au même prix), nous nous y installons et prenons un dessert.

Nous rechargeons nos appareils (surtout mon téléphone), et profitons comme chaque soir des douches dont nous ne saurions nous passer après une journée sous un tel soleil.

J’accède à internet grâce au wifi du camping, puisque la 3G de mon téléphone semble être toujours absente depuis que nous sommes dans ce département. Je comprends comment nous sommes arrivés à Orange sans le vouloir : nous avons suivi, depuis quelques kilomètres, non pas la Via Rhona mais une liaison entre celle-ci et la ville d’Orange. D’où l’absence des logos sur les panneaux. Je pense que le croisement entre la Via Rhona et cette liaison devait être mal jalonné, et que nous sommes donc partis dans la direction des seuls panneaux que nous avons vus.

Ce n’est pas grave : demain matin, il nous suffira de suivre cette liaison dans l’autre sens, et au moins nous savons où dormir.

Bilan :

70 km parcourus, sur une étape toujours aussi facile et agréable que les précédentes. Un itinéraire plutôt bien équilibré et varié, entre voies vertes, routes agricoles en très bon état, et brefs passages sur un réseau routier plus important.

Le rassemblement de voitures anciennes à Mornas était parfaitement bien placé, dans le temps et dans l’espace, pour constituer une pause repas sympathique et avec un accès à des toilettes, au milieu de ce jour férié.

Enfin, après deux étapes sans rien visiter, le Musée Mémoire de la Nationale 7 était lui aussi parfaitement placé, à la fois le long de ladite nationale et très proche de la Via Rhona. En partant vers le sud et le long du Rhône, j’avais dès le départ pour objectif de m’intéresser à la Nationale 7, mais je n’avais pas pris le temps de chercher beaucoup d’informations à ce sujet. Ce n’est qu’au camping du Condrieu que j’ai fait une recherche sur le site de Thierry Dubois. Je cherchais voir s’il y avait des musées à visiter, ou des manifestations dont les dates correspondaient à celles de notre passage. Si la réponse à la seconde question fut négative, vous connaissez désormais la réponse à la première.

Enregistrer

Ce contenu a été publié dans 2017 - Cluny, Avignon, Aigues-Mortes, Sète, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>